• Boualem Sansal en exclusivité : "L’Algérie est prisonnière d’une dictature qui a tout brouillé"

    Dans cet entretien, Boualem Sansal parle de son nouveau roman "Rue Darwin" (Gallimard, 2011) et répond pour la première fois, par l'analyse, aux invectives dont il a été victime en Algérie à la sortie de son précédent roman "Le Village de l’Allemand ou le journal des frères Schiller"… 
     
     D’emblée, "Rue Darwin" est-il autobiographique ?
     
    Boualem Sansal: "Rue Darwin" est un roman, pas une autobiographie. J’y ai mis un peu de moi, un peu de ma famille, mais aussi beaucoup d’autres choses, prises chez les uns et chez les autres. Il faut aussi que les gens se reconnaissent un peu dans un roman sinon ils ne sentent pas concer-nés et ne le liront pas.

    Quel(s) sens donnez-vous au mot "pupille" par lequel Faïza qualifie les enfants nés dans "la grande maison" sachant aussi qu’il est surtout usité dans "pupille de la Nation" qui désigne depuis 1917 les enfants victimes de guerres ?

    Par pupille, j’entends simplement orphelin. Je ne voulais pas utiliser le mot bâtard, les enfants n’ont pas à porter des noms pareils, ils ne sont pour rien dans les travers et les hontes de leur société. 

    Le narrateur vit doublement son "illégitimité" : celle intime de sa naissance et celle d’un pays dont la naissance à l'indépendance, aussi, est frappée d’illégitimité. Quelle est celle qui le traumatise au plus profond de lui-même ?

    Les misères s’ajoutent, le narrateur vit durement son illégitimité à laquelle s’ajoute celle de son pays que tous ses gouvernants, d’hier et d’aujourd’hui, ont pris comme s’il était un pays abandonné, un bâtard, comme s’il sortait du néant. Or ce pays a son histoire et son peuple, comme le pupille a des parents même s’il ne les connaît pas.
     
    Pourtant, c’est un survivant de multiples guerres. Pourquoi fouine-t-il dans le bourbier de sa "guerre" des origines ?
    .../...

    Rachid Mokhtari
    Lire la suite dans
    http://www.freealgerie.com/debat-du-jour/236-boualem-sansal-lalgerie-est-prisonniere-dune-dictature-qui-a-tout-brouille.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :